Aller au contenu principal

Les actualités de la CAD

Dernière mise à jour :

Le Domaine de la Chaumière à Esquerchin

Jean-Paul FONTAINE, Vice-Président en charge du dossier de la Chaumière, présente le bilan des 10 années d'exploitation du site aux côtés de René LEDIEU, Maire d'Esquerchin, de Frédéric CHÉREAU, Maire de Douai, Conseiller Régional et de Jean-Jacques HÉRIN, directeur de l'Aménagement, des Réseaux, de la Construction et du service Assainissement de la CAD.

Une réserve de protection des captages d'eau de l'Escrebieux.

Avec ses 70 hectares au milieu des captages d’eau potable, le domaine de la Chaumière est une exploitation qui fournit 20 millions de m3 d'eau par an, soit l’équivalent des besoins pour 500 000 habitants. Cette réserve acquise il y a dix ans par la ville de Douai (compétente en matière d’eau potable à l’époque, puis attribuée à la CAD à partir de 2005) était polluée par différents produits phytosanitaires et des nitrates, notamment issus de l’agriculture. Il était donc indispensable de préserver cette réserve naturelle d’eau potable qui fournit de l’eau aux habitants de la CAD mais également aux personnes vivant dans l’agglomération d’Hénin-Carvin et jusque l’agglomération lilloise.

La réunion bilan qui s’est tenue à Esquerchin a été l’occasion de présenter les résultats en matière de lutte contre la pollution sur ce site stratégique. Les travaux entrepris, à savoir la plantation de plus de 50 000 arbres et 77 000 arbustes,  se sont montrés efficaces pour retrouver une qualité de l’eau acceptable. Diverses espèces ont été plantées : chênes, hêtres, frênes, érables, merisiers, tilleuls, bouleaux… Progressivement la qualité de l’eau de la nappe phréatique s’est améliorée. Plus aucun produit phytosanitaire n’a été détecté sur une profondeur de dix mètres et les concentrations en nitrates sont moins fortes. Par ailleurs, de nombreuses espèces animales ont pu de nouveau être observées sur le domaine de la Chaumière. Une cinquantaine d’espèces d’oiseaux, quatorze espèces de papillons, faisans, chevreuils et lapins sont recensés sur le site. D’ici quelques décennies,  le domaine de la Chaumière pourrait devenir une véritable forêt et être exploitée durablement.

Source : http://www.douaisis-agglo.com